501 km d'Andenne - Chal. Delta - 30 janv.

Homme
JL5068 Avatar de l’utilisateur
Visiteur itinérant
Messages: 16
Âge: 55
Bonsoir,

Je n'y ai pas participé cette année mais n'y a t-il pas moyen d'avoir un classement ?
Homme
JL5068 Avatar de l’utilisateur
Visiteur itinérant
Messages: 16
Âge: 55
Pas tous en même temps ...
Homme
piriac Avatar de l’utilisateur
Passe la 3e
Messages: 406
Sujets: 28
Localisation: Villeneuve d'Ascq
Âge: 68
Samedi 30 janvier se sont déroulés dans les Ardennes belges les 501 km d’Andenne.

468 km dans des conditions de pluies abondantes et parfois d‘inondations. Déjà que l’itinéraire n’était pas coton….mais en plus, on ne comptait plus le nombre de passages dans des flaques de 10 à 20 mètres…. Parfois on ne savait plus où était la route. Et on ne sait jamais s’il y a des trous au fond des flaques géantes. Tu passes en seconde et tu sais après. On avait bien été prévenu que pour tel « étang » sur la route, « Vous devrez passer à l’extrême-droite » mais pour d’autres passages…Bref, ça commençait à sentir l’aventure. J’aime !
Beaucoup de concurrents et d’habitués étaient là. Sauf quelques participants partis tâter du Neige et Glace et du MCH.
Beaucoup de cartes astucieuses à très astucieuses. Comme ce raccord de cartes à discerner et qu’on ne pouvait trouver que dans la carte précédente, page d’avant. ( ! )
La quatrième étape, de début de nuit, était géniale. Avec une belle succession d’astuces à enchaîner rapidement et dans un très bel itinéraire pas donné. Du sport et de l’intelligence. Ensemble.
On termine 16ème dans la classe unique ( Experts et Tourisme réunit dans la même classe.) Sur 60 équipages classés.
On remarque les voitures modernes aux premières places.
Car 500 km engendrent de la fatigue bien plus perceptible en ancienne . Et les essuie-glaces sont bien moins performants en ancienne. Surtout aujourd’hui aux 501 ! Et la fatigue dans les petits sièges inconfortables des vieilles voitures, etc…
Jusqu’à 200 km ; la différence est minime. Mais regardez bien en cas de longues distance ( Les marathons ) comme les voitures récentes sont souvent devant, tellement elles sont mieux efficaces. Et aussi, bien plus confortables. Donc moins fatigantes.
Et même entre les anciennes, une 944 ou une Toyota 1600 sera favorisée en marathon par rapport à une 1970 ou même 1975.
C’est une Toyota 1600 puis une 944 qui avaient gagné les 2 premières places du remarquable, très dur et long Paris-Londres-Bruxelles en 2011.
Dans les marathons l’ambiance est indescriptible et on retrouve un peu des années 1970. On en redemande !....
Et ce samedi, avec ses 500 km, ça faisait un peu marathon, j’aime.
Bientôt dans la rubrique : « On joue » une carte des 501….
Précédente