Contrôle technique pour ancêtres

Non spécifié
JLV Avatar de l’utilisateur
Actif
Messages: 133
Sujets: 2
Localisation: Braine l'Alleud
Âge: 64
Le ministre Carlo Di Antonio a déposé un projet d'arrêté royal imposant un contrôle technique à nos voitures ancêtres, étrangement avec la complicité de ces associations dont la FBVA en accointance avec la GOCA.

Beaucoup, sinon la majorité, des voitures "ancêtres", participant aux épreuves d'orientation ou de régularité risquent de gros problèmes au passage de ces contrôles techniques. Car bien souvent pour rendre plus ludique nos "épreuves", (et idem en régularité) nous avons améliorer nos véhicules. Dont votre modeste serviteur et ma Jaguar E Type.

La "fédération belge des véhicules anciens" (FBVA) sensée représenter TOUS les possesseurs d'ancêtres reste sur sa position ; contrôle technique et seules les véhicules "matching number" ont de le droit de vie... Le plus étrange, c'est que cette "fédération" se pavane fréquemment aux épreuves de régularité ! En oubliant de préciser, de facto, les problèmes qui vont survenir pour les participant avec ce contrôle technique... (En outre au dernier tour de Belgique). Et associée avec la GOCA et milite depuis plusieurs années pour l'instauration de ce C.T.

Dans leurs différents écrits sur le sujet, cette problématique de nos voitures ancêtres participant à ces épreuves n'est jamais abordée...

La "GOCA" c'est quoi ? Simplement une association de lobbying des sociétés privées de contrôle technique ! Donc, ayant tout intérêt purement financier à imposer ces contrôles techniques... Car en Belgique, les stations de C.T. sont aux mains de sociétés exclusivement privées.

Pourquoi je suis contrôle technique ?

•Car pour éradiquer une très petite partie d’individus profitant de la latitude des ancêtres, autant pour un usage « privé » qu’en « tuning » des plus déplorables, l’ensemble des utilisateurs passionnés payeront.
•Parce que, sous le couvert de la « sécurité » cette imposition nous est faite, mais qu’aucune étude sérieuse, ni même une statistique, me démontra la justesse de cette « sécurité » éternellement invoquée.
•Que pour éradiquer ces utilisateurs, il était très facile pour nos pandores en cas de vérification de ces véhicules et de doutes de les obliger de repasser le contrôle technique normal déjà imposé aux ancêtres. (Voir en outre un reportage passé sur RTL)
•Une voiture ancêtre est faite pour rouler, et que justement pour rouler de manière plus sécuritaire et amusante il est parfois obligatoire de changer diverses composantes de la voiture et ce dans les règles de l’art.
•Parce que ma « E » d’origine avait une suspension faite pour les Etats-Unis, et que les freins étaient déplorables ; problème de surchauffe du servofrein entrainant en outre le blocage des disques. Mes articles déposés ici le démontre à suffisance.
•Car d’origine, les sièges en cuir, sans doute confortable mais n’ayant aucun maintient, furent remplacés par des « baquets » bien plus agréables.
•Et aussi que ma Jaguar « E » est optimalisée grâce aux ateliers britanniques renommés pour ce type de véhicule et qui fournissent de nombreuses pièces permettant de réaliser une voiture bien plus agréable en utilisation pour des épreuves de régularité ou d’orientation.
•Et que je constate que ces ayatollahs des voitures «ancêtres » de la FBVA est simplement inféodée à la GOCA, qui n’est qu’une ASBL de lobbying payée par les sociétés privées de contrôles techniques, donc ayant tout avantage de récupérer cette manne financière.
•Que bien contrairement à cette « association » FBVA, dans le cadre de la volonté de de C.E. d’imposer un contrôle technique aux motos, les associations de défense des motocyclistes prouvèrent l’ingérence de la DEKRA, organisme allemand purement privé de contrôle technique, désirant s’attribuer ce marché, et la C.E. retira son projet.
•Que les contrôleurs de ces centres techniques seront incapables de vérifier correctement des véhicules dont les années de construction varient de pratiquement un siècle ! Et que les connaissances de ces contrôleurs seront de facto des plus limitées sur ces véhicules.
•Que nous allons, d’office, nous retrouver devant l’arbitraire de ces centres dont parfois les passages et repassages deviendront encore une source importante de financement d’une société privée.
•Que concernant encore cette « FBVA » ou autre « FFVAL » et d’autres propriétaires d’ancêtres n’ont qu’une vision manichéenne du monde des ancêtres ; pour ces ayatollahs du secteur, tout ce qui n’est pas « matching number » est d’office une voiture « tunée » et ne mérite pas de rouler… Mais pourtant de très nombreuses voitures participent aux sorties en étant légèrement modifiées dans les règles de l’art pour participer de manière ludique à ces « épreuves » et seront recalées à ces contrôles techniques, véhicules pourtant bien plus sécurisées !
•Etc…

A méditer....