[navigation] 4e Boucles du Condroz - 19 octobre 2014

Homme
KADETTGTE Avatar de l’utilisateur
Au rupteur en 2
Messages: 84
Sujets: 17
Localisation: ASSESSE
Âge: 63
Un tout grand merci aux organisateurs pour cette superbe journée. :bravo:
Road-book parfait mêlant astuces diverses et plaisir de conduite, routes jamais "cassantes" si on sait modérer ses ardeurs, repas excellents, tant le sandwich du midi que celui du soir (avec mention spéciale pour l'assiette apéro), accueil toujours sympa et remise des prix rondment menée mal gré le nombre élevé de participants.
Pour nous, matinée parfaite (un peu de difficulté dans le fléché allemand n° 3) mais 2ème à midi à 6 point du premier.
Après-midi plus compliquée et grosses boulettes dans la section 6 qui nous fait prendre 1500 pts, résultat 7ème au final. :connerie:
Le bonus pas trop compliqué au premier abord, mais qqs erreurs commises quand même

Mais on aura encore appris:
-qu'il faut respecter la signalisation (ne pas prendre les culs-de-sac en carte à tracer)
-qu'une ligne blanche n'est pas un mur, et donc qu'il est quand même interdit de se croiser (point 4 de la carte à tracer du bonus)

On reviendra l'année prochaine, c'est sûr. :clap:
LE RALLYE C'EST BIEN...EN ANCIENNE C'EST MIEUX
Homme
ERBE1947 Avatar de l’utilisateur
Pilote
Messages: 1830
Sujets: 61
Localisation: BARCHON
Âge: 71
Le métier rentre ...rallye après rallye et boucle après boucle ...mais l'important c'est en premier lieu d'y prendre du plaisir et les G.O nous en ont offert hier...(super cette boucle Bonus (Bonux)..
Je recherche tout document (photo)ancien,principalement avant 1972 sur mon pilote habituel " CHAVAN".Merçi.
Homme
JMP53 Avatar de l’utilisateur
Passe la 3e
Messages: 369
Sujets: 2
Localisation: Verviers
Âge: 66
Le podium de la cat. Débutant :clap:
Image

Image

Image

-- Message fusionné: 20 Oct 2014 16:36 --

Le podium de la cat. Classic :clap:
Image

Image

Image

-- Message fusionné: 20 Oct 2014 16:40 --

Le podium de la cat. Expert :clap:
Image

Image

Image
Homme
talbot Avatar de l’utilisateur
Forum adicted
Messages: 1931
Sujets: 20
Localisation: moha
Âge: 47
petit retour sur nos boucles du condroz:
on peu dire qu'on c'est super bien amusé,super beau parcours.moi je m'en suis pas trop mal tiré avec le road-book(on fait 2,3 ballons).plus qu'à etre plus attentif pour trouver les cp(on se prend 1000pts dans l'apres midi).aussi non ,on termine 32e en classic,pas trop mal....
pour le bonus,c'etait super au debut,mais dés qu"on c'est perdu,on a prefere en rester là et rentré tranquillement...
un bonne journée....
rendez vous l"année prochaine....
parce que seb c'est bien


recherches anciens turbo(jusque fin 80),promotor et anciennes photos.merci
plus de 2000photos rallye et circuit sur mon facebook:
http://www.facebook.com/#!/sebastien.stas.7
Homme
dominiquemonnom Avatar de l’utilisateur
Passe la deux
Messages: 41
Localisation: Labuissière
Âge: 56
Nous avons passé un bon dimanche Francis et moi, un temps superbe pour "jardiner" :D
Organisation impeccable :bravo:
Quelques photos sur; https://www.facebook.com/dominique.monn ... 286&type=3
Si qq1 a dzs photos de la Peugeot 206 Rallye n°72 suis preneur via dominiquemonnom@gmail. com ou mon Facebook ....merci d'avance :)

Image
"on the road again"
Homme
Zamix5 Avatar de l’utilisateur
Au rupteur en 3
Messages: 683
Sujets: 12
Localisation: Villers-le-Bouillet
Âge: 69
En vitesse pour ce lundi :

Les classements sont disponibles sur le site http://www.dalis.be/bdcondroz
Homme
Monty Avatar de l’utilisateur
Visiteur itinérant
Messages: 15
Sujets: 1
Localisation: OUPEYE
Âge: 51
Le classement comporte qqs bizarreries pour le semi néophite que je suis.

Exemple le total du 27ème classic semble bizarre : je compte 1099 avant coefficient au lieu de 1159.
Le total du 17eme classic semble inexact aussi ???
A la section 4 je vois une pénalité de 6 points ???
en section 6, le 28ème classic a une pénalité de 101 points ????
Bon je me suis arreté la :boire:

ps: dites moi quand meme si je suis bourré ou pas hein :D
Homme
ERBE1947 Avatar de l’utilisateur
Pilote
Messages: 1830
Sujets: 61
Localisation: BARCHON
Âge: 71
Merci Chris
Je recherche tout document (photo)ancien,principalement avant 1972 sur mon pilote habituel " CHAVAN".Merçi.
Homme
jacques911 Avatar de l’utilisateur
Au rupteur en 3
Messages: 612
Sujets: 8
Localisation: 5530 YVOIR
Âge: 68
Nou saucis on a passé une très bonne journée et on a pris beaucoup de plaisir à déjouer la plupart des pièges du parcours 8)
sauf quand :
Je reste décidément en délicatesse avec la tenue correcte de la feuille de route secteur par secteur.
On doit approfondir l’utilisation du Terratrip.
Prendre la pose devant les photographes n’est pas nécessairement une bonne idée surtout à côté d’un cp. :pleure:

"Tiens, le tracé via 1 et 2 sort de la carte ; prenons tout à droite pour faire le raccord." Hélas, mes yeux fatigués n’ont pas détecté le petit encart ( rajoute parcours)sur la même feuille. :pleure: :twisted: :s

Félicitations à toute l’armada impressionnante organisatrice avec une mention spéciale à André Lys qui s’y colle et s’impose (déjà l’an passé) comme LE spécialiste en déviations improvisées :bravo: du parcours.
Con(m)...par...raison: même à Madame " fallu expliquer"
J'ai tjrs été pr l'église au milieu du village;
le tout est de prendre la peine d'en faire le tour, trouver le cp et repartir ds la bonne direction...
Homme
Albert Beaujean Avatar de l’utilisateur
Hyper-actif
Messages: 940
Sujets: 4
Âge: 67
Le Dré a plus d'une corde a son arc....................... :bravo:
Homme
Zamix5 Avatar de l’utilisateur
Au rupteur en 3
Messages: 683
Sujets: 12
Localisation: Villers-le-Bouillet
Âge: 69
Bonjour à toutes et tous,

au nom du H.R.W., je tiens à remercier tous les participants qui sont venus nous rejoindre ce dimanche à Villers.

L'ambiance qui a régné tout au long de la journée et lors de la remise des prix ainsi que les nombreux mails et messages reçus sont une belle récompense pour nous.

En ce qui concerne la remarque de "Monty", un petit bug informatique a provoqué l'une ou l'autre petite "bizarrerie" dans les classements publiés de la catégorie "Classic" (pour 3 équipages inscrits en dernière minute, non remise à zéro dans des zones "cachées" de la base de données). Pour rappel, les classements sont disponibles sur le site http://www.dalis.be/bdcondroz

Francis
Homme
JACQUES Jean-Luc Avatar de l’utilisateur
Passe la deux
Messages: 47
Sujets: 1
Âge: 63
:s La Petite Corsa Dans La Prairie

Il est des jours où nous avons tous cette exclamation appropriée et qui semble être une sorte de déclaration fataliste, quand nous sommes confrontés à un problème:
"Que diable, pourquoi ne suis-je pas resté dans mon lit ce dimanche !"

C'est toujours quand on est dans la m.... que cette citation vient à l'esprit ! Et pourtant, elle ne réconforte pas, elle ne diminue pas la colère, elle, elle, elle...

Connaissez-vous l'histoire de "la petite Corsa dans la prairie" ? Non ? Et bien, je vais vous la narrer et ce, sans moqueries aucunes !
In iscritto veritas (expression quelque peu modifiée "In vino veritas")

Ce dimanche 19/10/2014, nous (Dorothée et moi-même) roulions allègrement dans la boucle 2, avec la Mazda MX5 décapotée, à la recherche de ce "quitter droite" (ref.: Boucle 2 - Section 4 - Page 2/2 - Note 43) qui deviendra mi-route, mi-terre, mi-figue, mi raisin, etc...

Dans un long virage à droite, une droite est repérée et d'emblée nous grimpons cette belle côtelette asphaltée qui devient très rapidement une terre.
Après quelques 50 mètres, cette terre de bonne facture devient de plus en plus troutroutée, voire même avec effet après bombardement.
Des trous énormes, de la roche qui à fleur de terre, de l'eau, de la boue, de l'herbe... la MX5 frotte méchamment le sol en son milieu, les à côtés sont impraticables et donc
pas de possibilités d'effectuer un demi tour. De plus, une Twingo (n° 67) est à nos fesses depuis que nous avons emprunté ce chemin.
Que faire, si ce n'est de continuer quelques mètres encore et de trouver un endroit pour changer de cap, soit du nord vers le sud.
Nous trouvons enfin cet endroit tant espéré, alors nous quittons les sièges de la MX et allons à la rencontre de Cédric et Aurélie (Twingo 67) afin de proposer une manœuvre osée, mais vraiment nécessaire; le demi tour.
A l'unanimité, nous allons faire cette épique manœuvre dans ce mouchoir de poche... ou devrais-je plutôt dire dans un espace ne dépassant pas deux mètres en largeur et très peu en longueur. En effet, devant c'est la gadoue first quality et derrière, deux ornières de bonne profondeur. Ajoutons à cela, une belle et possible glissade (5 à 6 mètres minimum) sur le tapis des splendides feuilles aux couleurs d'automne. Splendides peut-être, mais très dangereuses. La glissade est pratiquement assurée si les "peneus" (comme disent nos sympathiques voisins Français) vont trop près du bord de ce petit ravin, pour le moins très accueillant, "zip dans l'trou" .
Nous décidons avec l'équipage n° 67 (Dony-Jacques), que la MX serait la première à pivoter N/S et de se "taper su'l'côté" pour que Cédric fasse de même.

Dorothée confie la manœuvre à son papa et ce même papa reluque une dernière fois cette pentelette feuilletée.
En regardant plus au loin, il aperçoit une Corsa bleue dans le pré voisin, en contrebas, à une cinquantaine de mètres de notre arrêt gadoueux:
"Tiens, voilà un agriculteur qui visite ses surfaces herbeuses avec sa Corsa ! Koman k'sè ki va sortir dela ?"

Le cinquantehuitard se met au volant de la grise décapotée et en sept manipulations rotatives directionnelles, l'affaire est dans l'sac !
Cédric s'installe au volant de sa Twingzwart et fait en sorte de placer cette dernière vers le sud... en quelque sorte, vers l'asphalte promis !

Déjà installés dans la gratte sol, Doro et son papa entendent un appel tonitruant: "Attendez, attendez, il faut aider une voiture qui est embourbée.
"Comment a-t-il fait pour resté pendu l'Cédric, dis-je à ma pilote devenue copilote ?"
Nous quittons donc nos douillets sièges et nous allons à la rencontre de l'équipage Renaultique.

C'est alors que nous avons la surprise... Une demoiselle aux cheveux longs est là devant nous en nous suppliant de bien vouloir porter secours à une Corsa en détresse.
"Non d'un chien, la Corsa bleue, c'est une bagnole du rallye !". Comment n'ai-je pas remarqué qu'il s'agissait d'une voiture participant aux Boucles du Condroz ?
Comment, comment, comment,... je n'ai plus qu'à me rendre chez un zieutiste (pour ne pas faire du pub pour tel ou tel lunettiste).

Pfiiuuuu, pas évident de sortir la petite Corsa bleue de la prairie ! En effet, ce n'est pas de manière guillerette que nous descendons vers la prairie visitée par ces demoiselles Jennifer et Esméralda. Le pré est en forte pente, le pré est très humide et donc, c'est la galère assurée.
Lorsque nous sommes proches de la voiture, la pilote est en conversation téléphonique avec l'organisateur et leur est promis d'avoir l'aide d'un véhicule adapté dans les prochaines minutes.
En toute attente, nous (4) décidons de pousser la Corsa afin de l'aider à remonter la pente herbeuse et trempée.
Que nenni, la traction patine et pourtant nous y mettons tout notre cœur et muscles dans cette poussette de la dernière chance.
C'est alors que la conductrice braqua à droite ce qui eut pour effet, malheureusement, d'entreprendre un maquillage très personnel de la copilote qui était à hauteur de la portière
de la conductrice. Quand j'écris maquillage, je suis gentil ! Je devrais plutôt écrire ravalement de façade. De la base pédestre à l'implantation capillaire, ce n'était que taquins
de boue. Je dois vous avouer qu'à la vue de la bien nommée Esméralda, il n'y avait pas de quoi se marrer.
A la suite de cet essai, nous préconisâmes de ne plus effectuer d'essais supplémentaires afin d'éviter une glissade vers la clôture toute proche et de déplorer des dégâts de carrosserie.
Nous nous quittâmes en bons termes et sans nous embrasser, sachant que l'aide organisationnelle (V.R. Assistance) allait arriver pour tirer ces demoiselles qui étaient sur une mauvaise pente.

Nous n'étions pas au bout de nos surprises, car lorsque nous sommes arrivés auprès de nos véhicules, deux (ou trois) concurrents avaient commis la même erreur que nous.
Dans l'impossibilité de nous mettre sur le côté pour que ces autres concurrents effectuent la même manœuvre que nous (N/S), ils sont repartis en marche arrière.

Il faut tout de même que je vous livre l'explication du pourquoi et du comment kesè que nous avons emprunté ce chemin. Et bien c'est très simple: il faut simplement respecter le métrage road-book... et cela nous aurait évité de...

Voilà donc la narration de cette aventure qui finalement n'aura pas eu de conséquences fâcheuses, du moins d'un point de vue mécanique.

Mesdemoiselles Jennifer et Esméralda, je vous félicite pour avoir eu le courage de participer à la remise des résultats (après un passage nécessaire sous la douche)
en la salle Saint-Martin de Villers-le-Bouillet.

Voilà, voilà, voilà !

-- Message fusionné: 21 Oct 2014 17:39 --

:bravo: Merci H.R.W., pour cette belle organisation.
:up: 2014 est un beau souvenir. Le futur, c'est l'organisation 2015, qui est vivement attendue.

JLJ
Homme
dudu_the_best Avatar de l’utilisateur
Show Time
Messages: 170
Localisation: Liege ( Saint-georges)
Âge: 39
Bonsoir est t il possible d avoir les corrections en classic ? Merci d avance
Homme
zarkan666 Avatar de l’utilisateur
Show Time
Messages: 184
Sujets: 11
Localisation: Marchin
Âge: 32
JACQUES Jean-Luc a écrit:
:s La Petite Corsa Dans La Prairie

Il est des jours où nous avons tous cette exclamation appropriée et qui semble être une sorte de déclaration fataliste, quand nous sommes confrontés à un problème:
"Que diable, pourquoi ne suis-je pas resté dans mon lit ce dimanche !"

C'est toujours quand on est dans la m.... que cette citation vient à l'esprit ! Et pourtant, elle ne réconforte pas, elle ne diminue pas la colère, elle, elle, elle...

Connaissez-vous l'histoire de "la petite Corsa dans la prairie" ? Non ? Et bien, je vais vous la narrer et ce, sans moqueries aucunes !
In iscritto veritas (expression quelque peu modifiée "In vino veritas")

Ce dimanche 19/10/2014, nous (Dorothée et moi-même) roulions allègrement dans la boucle 2, avec la Mazda MX5 décapotée, à la recherche de ce "quitter droite" (ref.: Boucle 2 - Section 4 - Page 2/2 - Note 43) qui deviendra mi-route, mi-terre, mi-figue, mi raisin, etc...

Dans un long virage à droite, une droite est repérée et d'emblée nous grimpons cette belle côtelette asphaltée qui devient très rapidement une terre.
Après quelques 50 mètres, cette terre de bonne facture devient de plus en plus troutroutée, voire même avec effet après bombardement.
Des trous énormes, de la roche qui à fleur de terre, de l'eau, de la boue, de l'herbe... la MX5 frotte méchamment le sol en son milieu, les à côtés sont impraticables et donc
pas de possibilités d'effectuer un demi tour. De plus, une Twingo (n° 67) est à nos fesses depuis que nous avons emprunté ce chemin.
Que faire, si ce n'est de continuer quelques mètres encore et de trouver un endroit pour changer de cap, soit du nord vers le sud.
Nous trouvons enfin cet endroit tant espéré, alors nous quittons les sièges de la MX et allons à la rencontre de Cédric et Aurélie (Twingo 67) afin de proposer une manœuvre osée, mais vraiment nécessaire; le demi tour.
A l'unanimité, nous allons faire cette épique manœuvre dans ce mouchoir de poche... ou devrais-je plutôt dire dans un espace ne dépassant pas deux mètres en largeur et très peu en longueur. En effet, devant c'est la gadoue first quality et derrière, deux ornières de bonne profondeur. Ajoutons à cela, une belle et possible glissade (5 à 6 mètres minimum) sur le tapis des splendides feuilles aux couleurs d'automne. Splendides peut-être, mais très dangereuses. La glissade est pratiquement assurée si les "peneus" (comme disent nos sympathiques voisins Français) vont trop près du bord de ce petit ravin, pour le moins très accueillant, "zip dans l'trou" .
Nous décidons avec l'équipage n° 67 (Dony-Jacques), que la MX serait la première à pivoter N/S et de se "taper su'l'côté" pour que Cédric fasse de même.

Dorothée confie la manœuvre à son papa et ce même papa reluque une dernière fois cette pentelette feuilletée.
En regardant plus au loin, il aperçoit une Corsa bleue dans le pré voisin, en contrebas, à une cinquantaine de mètres de notre arrêt gadoueux:
"Tiens, voilà un agriculteur qui visite ses surfaces herbeuses avec sa Corsa ! Koman k'sè ki va sortir dela ?"

Le cinquantehuitard se met au volant de la grise décapotée et en sept manipulations rotatives directionnelles, l'affaire est dans l'sac !
Cédric s'installe au volant de sa Twingzwart et fait en sorte de placer cette dernière vers le sud... en quelque sorte, vers l'asphalte promis !

Déjà installés dans la gratte sol, Doro et son papa entendent un appel tonitruant: "Attendez, attendez, il faut aider une voiture qui est embourbée.
"Comment a-t-il fait pour resté pendu l'Cédric, dis-je à ma pilote devenue copilote ?"
Nous quittons donc nos douillets sièges et nous allons à la rencontre de l'équipage Renaultique.

C'est alors que nous avons la surprise... Une demoiselle aux cheveux longs est là devant nous en nous suppliant de bien vouloir porter secours à une Corsa en détresse.
"Non d'un chien, la Corsa bleue, c'est une bagnole du rallye !". Comment n'ai-je pas remarqué qu'il s'agissait d'une voiture participant aux Boucles du Condroz ?
Comment, comment, comment,... je n'ai plus qu'à me rendre chez un zieutiste (pour ne pas faire du pub pour tel ou tel lunettiste).

Pfiiuuuu, pas évident de sortir la petite Corsa bleue de la prairie ! En effet, ce n'est pas de manière guillerette que nous descendons vers la prairie visitée par ces demoiselles Jennifer et Esméralda. Le pré est en forte pente, le pré est très humide et donc, c'est la galère assurée.
Lorsque nous sommes proches de la voiture, la pilote est en conversation téléphonique avec l'organisateur et leur est promis d'avoir l'aide d'un véhicule adapté dans les prochaines minutes.
En toute attente, nous (4) décidons de pousser la Corsa afin de l'aider à remonter la pente herbeuse et trempée.
Que nenni, la traction patine et pourtant nous y mettons tout notre cœur et muscles dans cette poussette de la dernière chance.
C'est alors que la conductrice braqua à droite ce qui eut pour effet, malheureusement, d'entreprendre un maquillage très personnel de la copilote qui était à hauteur de la portière
de la conductrice. Quand j'écris maquillage, je suis gentil ! Je devrais plutôt écrire ravalement de façade. De la base pédestre à l'implantation capillaire, ce n'était que taquins
de boue. Je dois vous avouer qu'à la vue de la bien nommée Esméralda, il n'y avait pas de quoi se marrer.
A la suite de cet essai, nous préconisâmes de ne plus effectuer d'essais supplémentaires afin d'éviter une glissade vers la clôture toute proche et de déplorer des dégâts de carrosserie.
Nous nous quittâmes en bons termes et sans nous embrasser, sachant que l'aide organisationnelle (V.R. Assistance) allait arriver pour tirer ces demoiselles qui étaient sur une mauvaise pente.

Nous n'étions pas au bout de nos surprises, car lorsque nous sommes arrivés auprès de nos véhicules, deux (ou trois) concurrents avaient commis la même erreur que nous.
Dans l'impossibilité de nous mettre sur le côté pour que ces autres concurrents effectuent la même manœuvre que nous (N/S), ils sont repartis en marche arrière.

Il faut tout de même que je vous livre l'explication du pourquoi et du comment kesè que nous avons emprunté ce chemin. Et bien c'est très simple: il faut simplement respecter le métrage road-book... et cela nous aurait évité de...

Voilà donc la narration de cette aventure qui finalement n'aura pas eu de conséquences fâcheuses, du moins d'un point de vue mécanique.

Mesdemoiselles Jennifer et Esméralda, je vous félicite pour avoir eu le courage de participer à la remise des résultats (après un passage nécessaire sous la douche)
en la salle Saint-Martin de Villers-le-Bouillet.

Voilà, voilà, voilà !

-- Message fusionné: 21 Oct 2014 17:39 --

:bravo: Merci H.R.W., pour cette belle organisation.
:up: 2014 est un beau souvenir. Le futur, c'est l'organisation 2015, qui est vivement attendue.

JLJ


non non, on a pas fait marche arrière :-D on a réussi aussi à faire 1/2 tour et repartir en marche avant... lentement mais sûrement... et accessoirement en laissant un raccord d'arrivée d'essence... (le pilote de l'escort blanche qui est arrivé au moment ou vous reveniez du champ... 8) )
if in doubt, flat out
Homme
JACQUES Jean-Luc Avatar de l’utilisateur
Passe la deux
Messages: 47
Sujets: 1
Âge: 63
:roll: En restant optimiste, ce sont deux bonnes nouvelles.
Avoir eu la possibilité d'effectuer la manœuvre dans un mouchoir de poche, mais également d'avoir eu la possibilité de continuer le rallye, suite à la perte de se raccord essence.
Encore un raccord orphelin.
Mais je serai royal et je ne préviendrai pas la S.P.A. (Société Protectrice Automobile) :sifflote:

JL
PrécédenteSuivante